• Depuis que je n'habite plus à Paris c'est difficile de trouver des trucs dans les poubelles ou simplement dans la rue. Et c'est pas faute de fouiner... Il me reste donc les bacs de récupération de la DEEE installés chez les commerçants mais il faut faire vite car les vigiles et le personnel ont des consignes : pas de récupération sauvage ! Heureusement que certains ne sont pas aussi sourcilleux...

    Donc, j'ai déniché ce perforateur Bosch de la fin des années 80 avec un forêt bloqué, bien bloqué, dans le mandrin SDS.

    J'y ai passé du temps mais finalement, à force d'astuce et d'huile (de coude aussi) j'ai réussi à l'enlever. Je ne sais pas trop pourquoi mais le forêt, pourtant d'allure normale, était trop épais.


    2 commentaires
  • Le week-end dernier, nous l'avons passé à Paris, capitale de la France certes, mais surtout capitale des déchets-qui-n'en-sont-pas. J'avais donc l'embarras du choix pour ramener une belle trouvaille mais un embarras de taille : nous voyagions en train. Donc, pour le goût du jeu, un petit objet :

    Et ouais, des vrais cigares, on n'est à Paname, on fume pas des cigarillos, c'est trop pour les cocos...

    On fume des (petits) barreaux de chaise, tranquillou sur son vélo !

    Bon, je sais trop si je vais les goûter mais bon... y aura bien quelqu'un pour tenter l'expérience !

     

     

     


    1 commentaire
  • Ahhhh le Sud, ses magrets de canard, sa brique rose, son climat clément, ses punks à chiens et le rugby ! M'y voilà depuis plus d'un an et je ne le regrette pas ! J'ai quitté Paris sans l'ombre d'un doute, y laissant de nombreux amis que j'espère secrètement attirer plus au Sud, preuve que je ne partais pas à cause d'eux. Mais voilà... où sont passsées les belles Parisiennes ? Après la soirée d'hier, j'ai compris qu'on les trouvait aussi par ici, et que le net était leur royaume...

    Voilà comment je me suis retrouvé à la soirée SOBlogueuses, quasi seul mâle au milieu des 70, 80 ? invitées, repérées pour leurs blog mode, beauté, mater, cuisine ou voyage par une fine équipe de 8 blogueuses chevronnées : les dites SOBlogueuses en chef !

    Soirée #soblogueuses

    La photo est prise par le Studio AP2C, les deux excellents-charmants-drôles-adorables Amandine et Charly :

    Soirée #soblogueuses

    Et quoi qu'on a fait à cette soirée ? Y avait du monde, y avait tout plein de stands (surtout pour les filles, hein, du maquillage Essie, un atelier bijou de Fifi Jolipois (l'immanquable boutique de la rue Cujas), des bijoux très classes de Oliv.B, Overblog (toulousains, donc), la glitter virgin de C.2 Factory, et ainsi de suite). Moi j'ai bavassé et je me suis gavé car il y a avait les mini burgers de la cook mobile et les desserts de Maman les petits gâteaux, et du gaillac perlé du Mas de Grouze.

    Bon, y avait plein de sponsors, donc des cadeaux (on dit des goodies, et oui), et notamment la Ville de Toulouse qui prêtait la salle super neuve de l'UCJG. Moi je me suis bien amusé, j'ai papoté avec plein de gens que je ne connaissais pas et c'était bien cool. Par contre, l'année prochaine, faut penser à des sponsors que je fréquente plus souvent (Leroy Merlin par exemple, je dis ça je dis rien :-) )

    Contenu du totebag (oui, on dit comme ça aussi, c'est fou tous ces mots qu'on utilise sur les blogs) avec mention spéciale pour les bijoux (Oliv.b donc et Amicie Factory)

    Merci aux SO Blogueuses ! (et aux blogueuses tout court voire très court)

    (sinon, y avait une grosse benne de chantier devant l'immeuble, je me suis retenu mais c'était tentant, y avait de quoi choper des matériaux, des K7 vidéos de DBZ, de la palette, des tasseaux... pffff....)


    4 commentaires
  • Connaissez-vous le jeu QUARTO ?

    Ce jeu en bois est une sorte de mega puissance 4 où l'objectif est d'aligner quatre pions ayant les mêmes caractéristiques (carré, rond, lisse, blanc, troué...). Karine l'avait emprunté à la ludothèque d'Odyssud et comme j'ai bien aimé, je me suis dit que j'allai en fairre un moi-même. Karine m'a lancé : "c'est déjà une promesse qu'on m'a faite" l'air de dire "c'est des paroles en l'air mon coco". Ayant bien compris qu'il me fallait être à la hauteur j'ai repris mes notes et voilà le résultat :

    Comme d'habitude, pas mal de récup car à part le plateau en contreplaqué que j'avais acheté, les pièces rondes proviennent d'une tringle à rideaux et les pièces carrées d'un tasseau recoupé.

    Le quadrillage est composé du reste d'un séchoir à vaisselle AIEK.

    Bien sûr, quand on est dans un lycée pro c'est encore mieux !

    En ligne en revanche c'est pas follichon.

     


    1 commentaire
  • Notre maison dispose d'une petite pièce un peu indéterminée, qui a été un ancien balcon séchoir que les anciens proprios avaient décidé de fermer par une sorte de baie vitrée en simple vitrage. La pièce fait un peu moins de 8m², ne dispose d'aucune isolation et les vitres sont en très mauvais état. L'idéal serait de tout enlever, de gagner sur le petit balcon pour avoir vraiment de l'espace, de refaire un peu de maçonnerie et d'isolation. Mais comme ce n'est pas du tout dans nos priorités... je bricole et je tente d'améliorer l'existant sans dépenser trop de sous chez Le Roi Merluche.

    Avant - Après : j'ai condamné la fenêtre de droite car non ouvrante et parfaitement inutile car la lumière est déjà abondante. J'ai fixé sur l'huisserie une planche d'agglo récupérée chez Casto, qui n'était pas tout à fait assez grande, d'où l'astuce des "marges" fixées avec du joint silicone.

    J'ai complètement repris les joints des fenêtres extérieurs et intérieurs, en utilisant notamment une cartouche périmée glanée dans les déchets de Yourcenar et des baguettes en bois prélevées sur les portes d'une vieille armoire :

    Et pour terminer le tout, j'ai renforcé les plinthes avec du bois sur lequel j'ai collé un peu d'isolant à plancher de façon à limiter les échanges d'air et surtout à éviter que les montants métalliques ne continuent de rouiller.

    Ouais, faut que ça saigne !

    La suite ce serait de repeindre le plafond avant de repeindre les murs et éliminer le dernier pan de rose ; puis de s'attaquer à l'isolation du sol en enlevant le parquet flottant existant pour le remplacer par un véritable plancher légèrement surélevé pour y glisser des plaques isolantes en poly plastique formidable et visser dessus des plaques d'OSB ou d'agglo. Mais ça, on verra plus tard !

     


    votre commentaire
  • Comme je vous l'avais promis, Wonder Poubelles est de retour sur un nouveau blog ! 

    L'appartement est grand, lumineux, haut perché (9ème étage !) mais pas de cave ! Par contre, nous avons la chance d'avoir un petit cellier sur le balcon que je compte mettre à profit pour stocker mon matériel et mes bouteilles.

    vue de Toulouse

     A plus tard !


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique