• Je dois vous l'avouer : j'ai un problème avec les chaises. Si je regarde un film il m'arrive souvent de dire "ah dis donc t'as vu la chaise ? elle est trop bien". Et du coup je ne peux pas résister longtemps lorsqu'une de ces beautés souvent défraîchies me tend ses accoudoirs ou son assise défoncée. Cette fois-ci j'ai topé une bonne vieille chaise en skaï façon Mamie :

    Ouais, solide mais moche : skaï blanc marbré déchiré, des pieds vernis sombre : la totale.

    Gros travail de démontage pour enlever TOUS les clous et les agrafes.

    Un petit coup de peinture rouge rubis pour les pieds (même couleur que pour les chaises précédentes).

    De la toile de jute tendue sur les ressorts et à l'arrière du dossier, de la mousse et de la ouatine par dessus. Les carrés de mousse étaient un peu juste (40cm) mais j'ai été bête de ne pas mettre plus de ouatine pour que ça touche les bors extérieurs de l'assise.

    Voilà le résultat ! C'est pas trop mal, c'est une chaise vraiment très confortable. Par contre j'ai un peu chié les coutures car j'ai dû mal prendre les mesures et en plus le tissu n'est pas franchement facile à coudre et à découper car il s'efficloche facilement. Du coup ça a craqué sur le coin droit de l'assise et sur le haut du dossier. Et le plus moche c'est derrière où j'ai eu un peu de mal à tendre de façon symétrique le bas de l'assise. La prochaine fois j'aurais intérêt à me servir des anciennes garnitures pour avoir des gabarits plus sûrs.

     

     

     

     


    2 commentaires
  • RIP

    J'ouvre une rubrique nécrologie, et oui, car j'ai besoin de partager le deuil d'un objet récupéré dans les poubelles et qui m'était très cher. Il faut dire que je le voyais tous les jours et que son haut-parleur diffusait ma radio préférée : France Inter. Ce matin-là, j'actionne l'interrupteur noir et un filet de voix sort de la coque de plastique blanche. Puis elle s'éteint et l'heure avec elle, affichant définitivement 88h88.

    Il s'agit d'un excellent modèle (je dis ça pour google) : un Panasonic RC100-LBS que j'avias trouvé à Paris, dans le 5ème arrondissement en 2006.

    J'étais tellement fasciné par son éclairage bleu que j'avais passé du temps à e photographier dans le noir pour en arriver à ce genre d'image :

    Une coque en plastique blanche brillante qui a souffert des assauts du temps et surtout des vapeurs de cuisine. En effet le poste a longtemps traîné / trôné sur le plan de travail de la cuisine et il a pris cher. On notera qu'il s'agit d'un Panasonic "canal historique" puisqu'on peut y voir le logo "NATIONAL"

    Et oui, c'est du pur made in Japan de chez Matsushita... d'après ce que j'ai lu ici ça doit dater du début des années 80.

    (un autre radio réveil vintage sur mon blog)

    (une collection perdue toujours sur mon blog)


    2 commentaires
  • Depuis que je n'habite plus à Paris c'est difficile de trouver des trucs dans les poubelles ou simplement dans la rue. Et c'est pas faute de fouiner... Il me reste donc les bacs de récupération de la DEEE installés chez les commerçants mais il faut faire vite car les vigiles et le personnel ont des consignes : pas de récupération sauvage ! Heureusement que certains ne sont pas aussi sourcilleux...

    Donc, j'ai déniché ce perforateur Bosch de la fin des années 80 avec un forêt bloqué, bien bloqué, dans le mandrin SDS.

    J'y ai passé du temps mais finalement, à force d'astuce et d'huile (de coude aussi) j'ai réussi à l'enlever. Je ne sais pas trop pourquoi mais le forêt, pourtant d'allure normale, était trop épais.


    2 commentaires
  • Cela faisait un moment que Karine voulait que je fasse quelque chose d'un cadre déniché dans la rue. Je n'étais pas très convaincu de le convertir en boîte / étagère à suspendre au mur, mais je me suis lancé :

    J'ai commencé par tailler des côtés en médium 3mm (deux planches à 2€) clouées sur l'intérieur du cadre

    Pour le fond, une plaque de médium un peu plus fine (2€ aussi), avec de la colle à bois et des clous à tête d'homme.

    Un peu de peinture marron glacé par dessus et un effet lissé plutôt réussi. Maintenant reste plus qu'à mettre au mur, format portrait ou paysage ?

     


    4 commentaires
  • Le week-end dernier, nous l'avons passé à Paris, capitale de la France certes, mais surtout capitale des déchets-qui-n'en-sont-pas. J'avais donc l'embarras du choix pour ramener une belle trouvaille mais un embarras de taille : nous voyagions en train. Donc, pour le goût du jeu, un petit objet :

    Et ouais, des vrais cigares, on n'est à Paname, on fume pas des cigarillos, c'est trop pour les cocos...

    On fume des (petits) barreaux de chaise, tranquillou sur son vélo !

    Bon, je sais trop si je vais les goûter mais bon... y aura bien quelqu'un pour tenter l'expérience !

     

     

     


    1 commentaire
  • J'avais récupéré une chaise de lycée abandonnée sur la place de la mairie en me demandant ce que j'en ferais : assise et dossier en bois, tubulure métallique pour le reste. C'est fonctionnel, pas franchement esthétique, mais solide et presque confortable. Samedi dernier nous sommes allés à la crémaillère d'une amie qui nous avait prévenus : amenez vos chaises ! L'occasion était toute trouvée et d'une pierre deux coups :

    Un premier coup de peinture métal argentée sur la structure

    Un coup de scie sauteuse pour ce motif "chat" (Karine a dit : "oh ! un radis !") car la miss Cha! a deux chats chez elle

    Et une photo au dernier moment, bois peint en blanc, rapide et efficace !


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires